Mar.21

Les salaires des développeurs PHP en 2016

L’Association française des utilisateurs de PHP livre son baromètre annuel des rémunérations. Tour d’horizon de ses principaux enseignements.

L’Association française des utilisateurs de PHP (AFUP) vient de publier son étude annuelle des rémunérations. Cette année, le baromètre, qui paraît pour la troisième fois consécutive, a été réalisé en partenariat avec le centre de formation et de conseil Human Coders. Il a été établi sur la base d’un questionnaire diffusé auprès de plus de 900 développeurs PHP répartis à travers la France. Pour l’occasion, l’AFUP a mis en ligne un outil de visualisation (développé par les bénévoles de l’association) qui permet de générer des graphiques en combinant plusieurs filtres : nombre d’années d’expérience, spécialisations, départements…

Premier constat : entre 2014 et 2015, la rémunération des développeurs PHP progresse de manière assez nette dans l’Hexagone (voir le graphique ci-dessous), et ce, quel que soit le niveau d’expérience. La tendance était loin d’être aussi marquée l’année précédente.

 10222286
Les rémunérations sont exprimées en salaire annuel brut. Il s’agit de moyennes recouvrant à la fois les salaires des répondants en CDI et CDD.  La part variable de la rémunération reste globalement faible – de 4 à 6% selon l’expérience.

Des écarts importants entre l’Île-de-France et les autres régions

“Les écarts des salaires annuels entre Paris et les autres régions restent massifs !”, constatent l’AFUP et Human Coders dans leur commentaire. Quand ils sont basés en Île-de-France, les développeurs PHP juniors (de moins de 2 ans d’expérience) gagnent, en moyenne, 6 000 euros de plus par an comparé à leurs confrères des autres régions. Quant à leurs homologues les plus expérimentés (présentant plus de 10 ans de pratique de PHP), ils pourront espérer une rémunération de 15 000 euros supérieure chaque année en Île-de-France.

  10222306
Les rémunérations ci-dessus sont des moyennes annuelles recouvrant à la fois les salaires des répondants en CDI et CDD.

Spécialisation : Symfony toujours roi

Symfony reste, de loin, le framework PHP affichant le plus grand engouement. 123 des 930 développeurs PHP interrogés par l’AFUP et Human Coders indiquent s’être spécialisés dans cette technologie. WordPress et Zend arrivent juste derrière (avec respectivement 56 et 49 réponses), devant Drupal (36 réponses).

“Symfony a le vent en poupe avec une rémunération qui passe de 27 500 euros en 2014 à 29 400 euros en 2015 pour les jeunes développeurs. Toutefois, pour eux, il reste préférable de démarrer sur un CMS populaire comme WordPress ou Drupal, qui proposent une meilleure rémunération initiale (plus de 30 000 euros)”, commente Human Coders.

Enfin, force est de constater que le salaire moyen des développeurs Zend les plus séniors (avec plus de 10 ans d’expérience) surpasse tous les autres : il se hisse à 62 500 euros brut annuels.

 10222378
Web

Mar.21

PHP 7.0.0 officiellement disponible

Quelles sont les principales évolutions de la nouvelle version du langage de script serveur ? Quel apport en termes de performance ? Le dossier de la rédaction sur PHP 7.

Télécharger PHP 7
[Mis à jour 05/02/2016 à 09h30La version finale de PHP 7 est sortie en décembre 2015 (lire l’annonce officielle sur php.net). Elle est livrée avec une nouvelle version du Zend Engine. Un manuel de migration a été publié par le site du projet open source.

Le projet vient par ailleurs de livrer PHP 7.0.3 – qui corrige une quarantaine de bugs.

 Quid de la performance de PHP 7

“PHP 7 est plus rapide.” C’est la principale promesse faite par Zend et les contributeurs principaux du projet PHP. Cette nouvelle version est basée sur PHPNG (pour PHP Next-Generation). Une initiative qui a été lancée par Zend en réponse à la technologie HHVM de Facebook, qui avait pour but de proposer une version de PHP qui se voulait plus performante.

Selon Zend, la mise à jour des applications vers PHP 7 pourrait engendrer un surcroît de performance de 25% à 70%. L’éditeur a publié quelques indicateurs qu’il a résumé en une infographie publiée en mai 2015. Ces comparatifs montrent que WordPress (en version 4.1) serait deux fois plus rapide avec PHP 7 qu’avec PHP 5.6, et Drupal (7) 70% plus rapide. A travers son benchmark, le projet PHP met aussi en avant un niveau d’optimisation qui se veut être au même niveau que celui de HHVM, voire légèrement au dessus (cf. infographie ci-dessous).

2586748-php-7-la-future-version-majeure-de-php-au-crible (1)

  Premier Benchmark du JDN

Selon les premiers comparatifs réalisés par CCM Benchmark, l’éditeur du JDN, les gains (entre PHP 5.6 et PHP 7) peuvent atteindre 50% en temps d’exécution CPU, et près de 50% également en consommation de mémoire. “C’est au-dessus de ce que nous avions anticipé. Je n’ai jamais vu un tel différentiel de performance lors des précédentes montées de version”, note Xavier Leune, responsable Framework PHP chez CCM Benchmark (lire l’article : PHP 7 vs PHP 5.6, le comparatif de performance du JDN).

2609620-php-7-la-future-version-majeure-de-php-au-crible

  Les nouveautés de PHP 7

Zend avait diffusé en mars dernier une infographie qui présentait quelques évolutions de PHP 7. Elle mentionnait les Spaceships qui font apparaitre un nouvel opérateur de comparaison <=>. Il pourra être utilisé pour combiner des comparaisons (un décryptage en français ici).

Autre évolution évoquée, les Return Type Declarations & Scalar Type Hints permettent de déclarer (de manière optionnelle) un type de retour pour les fonctions et méthodes. Les Type Hinst comme cette nouvelle déclaration peuvent en outre prendre en charge les types scalaires (pour préciser le retour attendu en matière de nombre ou chaîne de caractères). “C’est très intéressant. Cela va contribuer à simplifier la gestion de la cohérence des entrées et sorties”, commente Xavier Leune.

  Pourquoi PHP est-il passé de la version 5 à la version 7 ?

En juillet 2014, les contributeurs du projet PHP se sont prononcés sur un passage direct de PHP 5.x à PHP 7.x (voir le wiki du projet). En fait, PHP 6 a bien existé, mais il est resté à l’état de chantier. Cette version devait conduire à l’intégration de l’Unicode au langage (en vue de faciliter la manipulation de texte dans différentes langues). Mais face aux trop nombreuses difficultés techniques, l’initiative a été abandonnée. Les autres évolutions envisagées dans PHP 6 ont depuis été réintégrées à de nouvelles versions intermédiaires (PHP 5.3 et 5.4). C’est pour éviter la confusion qu’est née alors cette idée de passer directement à la version 7.

Enfin pour les partisans de PHP 7, le chiffre 6 a aussi trop souvent été associé à la notion d’échec dans le monde des environnements de développement web : “PHP 6 a été un échec ; Perl 6 a été un échec. Il est en fait associé à l’échec, même en dehors du monde des langages dynamiques : MySQL 6 existait, mais n’a jamais été publié.”

Web